Blog de maman : Crazy Life

Comment bien éduquer ses enfants ?

L’éducation des enfants n’est pas facile, et c’est un sentiment partagé pour tous les parents. Alfred Adler, psychologue, a porté sa participation à ce problème qui est mal vécue pour certaines mères surtout. Il s’agit de psychologie sociale qui repose sur le principe de responsabiliser l’enfant. Plus précisément, il s’agit d’une nouvelle approche pédagogique que l’on appelle l’éducation positive. Quels sont donc les attraits de cette nouvelle méthode pédagogique ?

La fermeté et la bienveillance sont les règles principales de l’éducation positive

Selon Béatrice Sabaté qui est psychologue clinicienne : « La discipline positive a la force d’un rêve, celui d’éduquer dans la fermeté et la bienveillance sans avoir à choisir entre l’un et l’autre ». Elle a d’ailleurs ouvert des ateliers de pratique de discipline positive en France. Plus d’infos sur ce blog de maman . La discipline positive est une approche éducative centrée sur la coopération, le vivre ensemble et le sentiment d’appartenance à une famille. Ainsi, l’autorité exercée par les parents est juste et constructive.

Pour se faire, il faut faire connaître à l’enfant toutes les paramètres : les règles à suivre, les punitions correspondantes si on ne suit pas les règles. Les punitions sont indispensables pour se faire obéir mais surtout pour faire comprendre certains principes de vie à l’enfant. Mais comment punir sans punir ses enfants ? On doit d’abord prévenir l’enfant sur ce qu’ il va suivre. Cependant, il faut noter que la meilleure méthode de se faire entendre raison par ses enfants c’est de valoriser ce qu’il fait de meilleur. Ainsi on apprend plus facilement à un enfant de gérer ses émotions.

Eviter les punitions et le chantage au profit de l’éducation positive

On applique les punitions quand notre petit cœur dépasse les limites fixée. Il faut ainsi agir en conséquence. Pour les enfants de 2 à5 ans, on peut utiliser le tableau de comportement. Il s’agit de créer des cases correspondantes aux problèmes : une gommette pour les mauvaises choses, et un autocollant pour les bonnes choses. Les mauvaises choses seront sanctionnées par des punitions. Mais les bonnes choses, une fois complété par 10, obtiendra une petite récompense.

Mais pour les ados, la punition la plus utile est la privation. Il suffit de le priver d’une chose qui lui tient particulièrement à cœur pour le motiver à respecter les règles. Attention, il faut respecter les privations et non se laisser convaincre au bout d’un moment. Alors pour ne pas courir de risque, au lieu de faire une privation de longue durée, il vaut mieux faire mouche à court terme.

Pour s’épanouir à l’école, ça commence à la maison

On promet toujours à nos enfants des choses merveilleuses quand ils iront à l’école : tu vas te faire plein d’amis, tu connaîtras plein de chose, tu seras adoré par les autres. . . Eh bien non, ça ne se passe pas forcément comme ça. Tout se prépare à la maison.

D’abord, il faut aider son enfant à se séparer. C’est cette séparation qui est vraiment difficile pour l’enfant. Tout doit commencer par vous, sans y faire attention, vous pouvez transférer vos mauvaises ondes à votre enfant et il ne se sentira pas à l’aise.

Ajouter un commentaire