Blog de maman : Crazy Life

Faire du sport pour combattre la dépression post-partum

Si le baby blues est généralement passager et léger (il disparaît le plus souvent de lui même en quelques heures, voire quelques jours), la dépression post-partum est un mal plus sévère. Dans sa version la moins grave, elle peut affecter près d’une jeune maman sur cinq et, au plus sévère, 7% des mamans en souffrent. L’activité physique est une façon efficace de lutter contre ce mal et aide les jeunes mamans à retrouver vitalité et estime de soi.

Une dépression sévère

Parmi les symptômes, on rencontre extrême fatigue, tristesse, désintérêt de tout et absence de plaisir, perte de l’estime de soi ou encore troubles du sommeil. Cette dépression conduit la mère à se désintéresser également de son enfant, ce qui peut affecter son développement cognitif et social du fait d’un manque d’interaction. Le soutien de l’entourage est alors primordial pour soutenir la jeune maman submergée et l’aider à reprendre pied et à se défaire d’un sentiment de culpabilité injustifié.

Entre les hormones, la fatigue et le changement de rythme et de vie, la maternité est un bouleversement important, loin de l’image idéale et rose qu’en impose la société. Si toutes les jeunes mamans ne traversent pas une dépression, elles connaissent toutes la fatigue et la peur de ne pas bien faire. Les entourer, les soutenir et leur permettre de s’accomplir et de s’épanouir également en dehors de leur rôle de mère est important. Si le rôle du conjoint est déterminant, il ne faut pas oublier que les jeunes pères sont également sujets à la dépression post-partum. Pour sortir de la dépression à Paris ou ailleurs, le sport est un atout majeur, comme le prouve cette jeune femme hongroise.

Du sport avec ses enfants

Une jeune maman hongroise a trouvé un moyen de lutter contre cette dépression. Elle s’est mise au sport. On le sait, le sport est source de mille vertus, dont celle de libérer des endorphines, hormones anti-stress. Mais cette maman a trouvé une façon de pratiquer adaptée au mal dont elle souffre. Elle fait du sport avec ses enfants. Ainsi, non seulement elle fait une activité pour elle et qui lui permet de retrouver forme physique et morale, mais elle partage ce moment avec ses filles, renforçant ainsi échanges et complicité.

Jeune et dépassée à la naissance de son premier enfant, cette jeune maman s’est retrouvée seule et démunie. Pour lutter contre ce sentiment, elle a commencé à faire du sport en utilisant ses enfants comme haltères. Elle a ainsi trouvé le moyen de prendre soin d’elle et de son corps tout en passant du temps avec ses filles, ravies de ces séances avec une maman énergique et volontaire. Aujourd’hui, la jeune femme publie des photos de ses séances sur Instagram pour inspirer les autres femmes qui souffrent de dépression post-partum et leur montrer qu’il est possible de reprendre le dessus.

Le sport comme traitement

Les bienfaits du sport sur le corps sont reconnus, mais on sait moins à quel point il peut être bénéfique pour l’esprit. De nombreuses études prouvent en effet que, s’il n’est pas miraculeux, le sport est un atout essentiel dans le traitement des maladies mentales. De nombreuses thérapies incluent d’ailleurs une activité physique régulière dans le traitement. Le sport permet même à certains patients d’éviter les traitements médicamenteux et leurs effets indésirables.

Ajouter un commentaire